Vilfredo PARETO

Français d’origine italienne, Vilfredo PARETO (1848-1923) a établi que, même derrière les croyances assurées, les hommes privilégient le sentiment au raisonnement (actions non logiques). A partir de l’explication des actions, il caractérise la société qui est instable mais en état d’équilibre (2 couches : inférieure et supérieure). Il rédige un traité de sociologie générale très critiqué où il s’en prend à tout le monde.
Pareto était sociologue et économiste (et mathématicien) y voyait une distinction en confiant à l’économie l’étude des choses logiques (son Manuel d’économie politique) tandis qu’à la sociologie celle des choses non logiques (son Traité de Sociologie).

 

 

Sociologie.com - Tous droits réservés