L'identité

L'individu est dispersé et ses identités se multiplient. Chacun appartient à plusieurs communautés. L'individu est alors un être à la recherche de lui-même, en quête d'une identité stable et réconciliée.
Communauté/société : distinction formulée par F. TÖNNIES (1887) entre la Gemeinschaft (communauté), où les individus se fondent en une totalité, et la Gesellschaft (société), où ce sont les intérêts personnels qui orientent les conduites ou les comportements.
Appartenance : Paradigme de la socialisation anticipée : R.K. MERTON : les individus tendent à prendre les valeurs et les comportements de groupe auxquels ils souhaitent se rattacher, plutôt que ceux des groupes auxquels ils appartiennent.
R. MERTON (paradigme de prédiction créatrice (destructrice) : : amène l'évènement (ne l'amène pas).
Autre distinction, le groupe d'appartenance est celui dont fait partie un individu et le groupe de référence celui qui lui fournit ses valeurs. Selon H. TAJFEL et J. TURNER, les individus construisent leur identité sociale à partir de ces deux données.

Sociologie.com - Tous droits réservés